• Retour du site ! Et transfert vers le nouveau...

     

    Bon, je n'ai pas récupéré mon nom de domaine... mais les gens d'Eklablog ont remis en ligne le site avec son url originelle... 

    Vous avez donc ici tous les anciens articles qui n'ont pas encore été transférés vers le nouveau blog. Celui-ci est disponible à l'adresse suivante : https://cleclasse.wordpress.com/

    Désolé pour les manipulations que cela va occasionner entre le contenu disponible ici et la plateforme wordpress. Je fais au plus vite ! Je fermerai ensuite cet espace. Merci de votre compréhension. Bon surf ! 

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ranger : ordre croissant et décroissantJ'avais déjà réalisé deux affiches sur le sujet. Elles sont  sympas mais pas assez signifiantes à mon goût. Elles sont construites autour du critère de taille entre des individus différents.  

    Les affiches proposées aujourd'hui intègrent LA notion : celle de croissance et de décroissance.

    Pour les concevoir, j'ai retenu l'idée de cycle de vie. Illustrer la phase décroissante d'un être vivant, ça peut être angoissant. Genre : homme vigoureux, homme vouté, une tombe...bof. J'ai tenté avec une fleur. Ben j'ai appris sur moi-même : j'sais pas dessiner les fleurs.

    Et puis bingo ! L'idée des dinos. Pas d'aspect anxiogène avec les dinos : ils ont déjà disparu ! J'ai joué la sécurité en retenant des silhouettes plutôt que des dinos trop mignons... C'est pas kawai une ombre ; du coup si elle meurt, c'est neutre. Voilà la réflexion qui a abouti aux ressources proposées aujourd'hui.  

    Pour l'aspect croissant, j'suis parti d'un oeuf pour aboutir à un dino adulte. Pour l'aspect décroissant, j'ai pris un bon gros dino robuste que j'ai fait mourir, pour aboutir au fossile d'aujourd'hui.

    Les esprits chagrins me rétorqueront qu'il s'agit du même dino et qu'il a toujours la même taille. Certes. Moi, j'le vois plutôt comme une métaphore : plein de dinos > extinction > quelques fossiles ou dino robuste > dino diminué > fossile ou encore dino de haute taille > dino qui s'affaisse > dino à plat.   

    Les affiches sont dispos en couleur et en version économiques.

    Pour les élèves en difficulté, j'ai également réalisé des affichettes pour les placer à chaque extrémité du tableau ou de leur table. J'espère que cela les aidera à intégrer ces notions. Exemple de consigne : "Range dans l'ordre croissant les nombres suivants. Ordre croissant, ça signifie que tu pars du jeune dino et que les nombres grossissent jusqu'au dino adulte".

    J'espère que ma démarche est claire. Sinon, n'hésitez pas à demander / critiquer dans les commentaires.

    Ordre croissant dinos couleur  Ordre décroissant dinos couleurOrdre croissant dinos NB  Ordre décroissant dinos NBaffichettes ordre croissant  affichettes ordre décroissant

     

    Pin It

    2 commentaires
  • L'escalier des nombresQuand une idée est bonne, pourquoi ne pas la décliner ? Comme l'escalier des mesures me "parle", je viens de réutiliser l'idée pour construire un tableau de numération sur le même principe.

    J’ai essayé d’intégrer plusieurs idées :

    - les classes fonctionnent par groupe de trois rangs. De fait j’ai découpé mon escalier en blocs de trois marches que j’ai colorisé avec une teinte propre à chacune des classes. Puis, J’ai teinté les marches avec trois couleurs récurrentes pour mettre en avant les rangs des unités, dizaines et centaines.

    - J’ai fait ressortir la taille exponentielle des classes avec une police de plus en plus grande pour les désigner.

    - J’ai élaboré deux fiches outils qui reprennent l’idée de l’escalier. Une fois plastifiées, elles peuvent servir d’ardoise effaçable. Une est destinée aux CE2 (domaine numérique jusqu’aux millions, partie entière), l’autre a été élaborée pour les CM (domaine numérique jusqu’aux milliards, intégration d’une partie décimale). 

    Pour l’utilisation de la fiche élève, j’ai transposé le fonctionnement adopté pour les conversions de mesure. 

    Ainsi, on écrit les nombres sur les marches, avec un seul chiffre par degré. Quand on veut lire le nombre de …, on descend l’escalier depuis la plus haute marche, on s’arrête sur celle qui correspond au rang demandé et on lit le nombre inscrit sur les marches que l’on a parcourues.

     

    Version CE2 et CM en couleur et en mode photocopieur :

    Tableau des classes CE2 couleur   Tableau des classes CE2 noir et blancTableau des classes CM couleur   L'escalier des nombres

     

    Une version avec les rangs « centaines, dizaines, unités » qui constituent les marches de l’escalier. Là aussi, version CE2 et CM en mode couleur et en mode photocopie.

    L'escalier des nombres  L'escalier des nombresL'escalier des nombres  L'escalier des nombres

     

     

    Les fichiers images

    L'escalier des nombres  L'escalier des nombresL'escalier des nombres  L'escalier des nombresL'escalier des nombres  L'escalier des nombresL'escalier des nombres  L'escalier des nombresL'escalier des nombres

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  • L'escalier : un tableau de conversion moderneCette idée a été dégotée sur Pinterest.  Il s’agit d’un tableau des mesures présenté sous la forme d’un escalier.

    J’ai été enthousiasmé par cet habillage. L’escalier correspond à un tableau universel : il est utilisable avec les unités de masse, les unités de longueur et les unités de contenance.

    Chaque marche de l’escalier indique le préfixe d’une unité et réduit le risque d’erreur de lecture. Mes élèves confondent souvent les dam/dm ou les kg/hg et placent régulièrement leur mesure de façon erronée dans le tableau. Là, plus de souci.

    En outre, l’utilisation d’étages permet à l’élève de visualiser où sont les « grandes » et les « petites » unités et de mieux les « hiérarchiser » les unes par rapport aux autres. J’ai ainsi entendu cette semaine : « le déca-, c’ est plus grand que le mètre vu que c’est au-dessus alors que le déci- est plus petit puisqu’il est en dessous »

     

    Au niveau graphique, comme l’aspect mono-couleur de l’escalier d’origine ne me plaisait pas, je l’ai redessiné complètement. Je l’ai colorisé en alternant la couleur des marches pour mieux faire ressortir chaque unité. J'ai opté pour une couleur différente des autres degrés pour celui du mètre, du gramme ou du litre (selon la mesure effectuée). Cela permet de mieux faire ressortir son caractère central : les autres unités n'en sont que des multiples (x10, x100, x1000 ou x0,1 x0,01 x0,001). Bien entendu, j’ai mis les unités en français.

    J’ai également réalisé une fiche élève qui reprend ce principe. Une fois plastifiée, elle peut servir d’ardoise effaçable pour les conversions. Sur cet outil, l’escalier possède trois marches supplémentaires à gauche de celle des « kilo- ». Cela permet d’écrire des très grandes longueurs / masses / contenances. On écrit les mesures sur les marches. Comme les unités sont placées en dessous, cela facilite la lecture finale…  

    Lorsque j’ai expliqué le fonctionnement de l’escalier aux élèves, voici comment je l’ai présenté :  

    L'escalier : un tableau de conversion moderne

     

    - Lorsque vous inscrivez une longueur / masse / contenance sur cet escalier des mesures, il ne doit y avoir qu’un seul chiffre par marche. Pour l’écrire sans erreur, vous partez de l’unité utilisée et vous écrivez le nombre en grimpant l’escalier. Par exemple, pour noter 3 462 m, vous placez le 2 sur la marche des mètres. Puis vous écrivez le 6, le 4 et le 3 en remontant les marches.

    - Lorsque vous convertissez une mesure en une autre, il faut toujours descendre l’escalier depuis la plus haute marche. Vous allez jusqu’à la marche de l’unité demandée et vous lisez  le nombre écrit sur les marches parcourues. Par exemple, convertissons 3 462 m en hm et en m. Vous descendez l’escalier jusqu’aux hecto- et vous lisez le nombre inscrit sur les marches, soit 34 hm. Ensuite vous poursuivez la descente des marches et vous lisez le reste des marches descendues, soit 62 m. 

    - Lorsque vous parcourez des marches où aucun chiffre n’est marqué, il faut ajouter des zéros. Par exemple, convertissons 3 462 m en cm. Vous descendez 3462 et il faut encore parcourir deux marches pour arriver aux centimètres : il faut donc ajouter 2 zéros, soit 346 200 cm.

    Avec les enfants les plus en difficulté, j’ai recouru à des magnets de frigo représentant des animaux. Je les ai utilisés pour descendre réellement l’escalier affiché au tableau et m’arrêter sur la bonne marche. Cela leur a permis d’intégrer rapidement l’astuce du « je descends l’escalier jusqu’à la marche demandée et je lis le nombre inscrit sur les degrés où l’animal a marché ». En espérant qu’il en soit de même avec vos loulous !

     

    L'escalier : un tableau de conversion moderne

     

    Escalier des mesures fiche élève NetB

     

    Pin It

    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires